Césarée – קיסריה

La ville de Césarée, dans la partie nord d’Israël, entre Tel-Aviv et Haïfa, est un site touristique très prisé. A l’origine c’était un port (נמל) construit par Hérode.

Césarée dans l’histoire

L’histoire de cette citée remonte la période perse (entre 586 av. J.-C. et 332 av. J.-C.) lorsqu’elle n’était encore qu’un petit village (כפר) primitif. Ce n’est que lorsqu’elle est devenue capitale (עיר הבירה) royale d’Hérode Ier le Grand qu’elle reçoit le nom de Paralios Kaisareia signifiant Césarée maritime. Hérode décide d’expulser la population juive qui vivait dans la citée et de créer une ville grecque. Il la nomme Césarée en mémoire d’Auguste, fils adoptif de Jules César. La ville portuaire qu’il fait construire, comme toutes les villes hellénistiques de l’époque, comprend aussi un théâtre (תיאטרון), un hippodrome (היפודרום). Des concours d’athlétisme y sont organisés. Il y introduit en même temps le culte impérial, en l’honneur d’Auguste, dans le sanctuaire païen du Kaisaréion. Mais le plus exceptionnel, considéré comme un des grands travaux de génie civil de ce roi bâtisseur, c’est la construction du port artificiel. Il va connaître une très grande activité mais à la suite de l’affaissement des brise-lames, il sera délaissé pour des ports plus conformes.

La période romaine de Césarée va être riche en événements. A partir de 6 ap. J.-C., Césarée va devenir le centre de l’administration romaine et de nombreuses troupes vont y résider. Agrippa Ier, petit-fils d’Hérode, va continuer le travail de bâtisseur de son ancêtre en construisant lui aussi un théâtre, un amphithéâtre (אמפיתיאטרון) romain, des thermes. Il y organise des combats de gladiateurs. Mais en Galilée, le peuple commence à se révolter contre la présence romaine dans le pays et la répression va en augmentant. En 66, la révolte (מרד) juive éclate provoquant des massacres menant le pays à la première guerre judéo-romaine. Ce qui va mettre le feu aux poudres, ce sont les habitants de Césarée qui vont massacrer plusieurs milliers de Juifs provoquant ainsi la guerre dans tout le pays. Mais Vespasien va reprendre progressivement le contrôle de la Galilée, puis du reste du pays. En 70, son fils Titus, va vaincre Jérusalem, détruire (להרוס) son Temple et exiler le peuple juif. Il va célébrer sa victoire (ניצחון) à Césarée. Rome va récompenser la population de Césarée pour son aide efficace en lui octroyant la citoyenneté romaine.
Après cet épisode, la ville continue à s’agrandir, de nouvelles constructions apparaissent, des édifices publics, des sanctuaires décorés d’éléments et de statues de marbre (שיש) mais le déclin est proche.
Césarée abritera les premières communautés chrétiennes, un Concile va même s’y tenir et à côté de ce christianisme qui commence à se développer au trouvera aussi dans la ville un judaïsme florissant avec des rabbis célèbres. Ce fut aussi le lieu où, selon la Guémara, Rabbi Akiva fut torturé puis exécuté en 135 par les Romains pour avoir été le chef spirituel de la révolte de Bar Korva
Aujourd’hui Césarée est une ville qui continue de fasciner les israéliens comme les touristes par la richesse de son site archéologique, le spectacle de son et lumière et les animations proposées tout au long de l’année.

Césarée aujourd’hui

De la période romaine, on peut visiter les ruines d’un palais, un cirque romain, les vestiges du port mais surtout le théâtre qui est encore utilisé pour des concerts et spectacles. Pour les amoureux de l’histoire, sur le port, un nouveau musée s’est ouvert avec un film en 3D qui vous fera revivre les grands moments de cette cité. La ville de Césarée fait partie des patrimoines mondiaux de l’Unesco et est un des sites les plus visités d’Israël. Quant à la ville moderne de Césarée, elle est une des villes les plus prestigieuses d’Israël dans laquelle vivent de nombreuses personnalités politiques et artistiques du pays. On peut y voir des villas magnifiques, des terrains de golf avec des pelouses soigneusement entretenues, un hippodrome, un musée des beaux-arts et de beaux hôtels.
Bonne ballade !!

Vocabulaire de Césarée

נמל
כפר
עיר הבירה
תיאטרון
היפודרום
אמפיתיאטרון
מרד
להרוס
ניצחון
שיש

Share and Enjoy: Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Digg
  • del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter